Rechercher une fiche conseil
par pathologie :

choisissez ...


L'Argile

Savoir utiliser les argiles au quotidien


Généralités

Mais quel est l’intérêt d’appliquer de la boue sur le corps ou d’avaler de la terre ? Pour quelles indications, quels bénéfices pour la santé, uniquement en prévention ou en traitement de pathologies diverses ?

Il suffit de savoir que l’argile, issue de la décomposition par l’eau des roches de l’écorce terrestre, est riche de silice -50 à 60 %-, de sels d’alumine , de fer, de magnésium et d’autres minéraux essentiels en proportions variables suivant les origines de l’argile. Et que l’argile a des propriétés multiples d’absorption, de fixation, de plasticité qui vont lui donner de multiples applications dans de nombreux domaines, dont celui de la santé.

Les soins par l’argile sont connus depuis toujours. À l’instar des animaux qui l’utilisent en bains, en cataplasmes naturels et en même en absorption, pour se soigner, pour leur hygiène, en prévention, les hommes ont vite compris l’intérêt d’utiliser l’argile pour améliorer leur bien-être.

D’ailleurs, en médecine vétérinaire, on utilise couramment l’argile pour soigner des traumatismes chez les chevaux.

Depuis l’Égypte ancienne jusqu’à nos jours, l’argile a toujours été utilisée, et même la médecine moderne ne l’a jamais totalement éradiquée. Les soins par l’argile restent un moyen sûr, économique, efficace, d’améliorer nombre de maux de santé quotidiens, que ce soit en prévention comme en curatif.

L’argile est issue de la décomposition de roches-mères volcaniques, granit, micas et les plus courantes, les feldspaths. Suivant l’origine exacte, l’argile aura des compositions un peu différentes et des couleurs différentes. Les sels ferriques notamment font varier ces couleurs, verte, blanche, rouge, jaune, grise. La composition comporte toujours majoritairement des silicates d’alumine, donc silice et aluminium et quelques minéraux principaux dont le fer, le magnésium, le potassium, le calcium, etc…

L’argile nous vient du fond des âges, du monde minéral primaire dont toute la vie est issue. Elle forme avec l’eau le creuset de la vie terrestre, les premières formes de vie sont certainement issues de l’argile.

 

Les différentes argiles

Ce sont les acides ferriques présents dans les argiles qui sont responsables des différentes couleurs d’argiles. Suivant la concentration, le degré d’oxydation et de réduction, de ces acides ferriques, la couleur passe du blanc au vert, bleu ou jaune, rouge, orangé. Certaines couleurs comme la violette viennent de l »addition de pigments colorés ;

 

  1. L’argile verte est la plus connue et la plus utilisée, autant en interne quand externe. Les acides ferriques sont réduits, ce qui lui donne sa couleur verte (ou bleue). Les deux argiles vertes les plus répandues sont l’illite, une argile du Nord de la France et la Montmorillonnite, une argile ramassée plus au Sud. Leurs compositions est un peu différente, sans toutefois présenter de fortes différences.
  2. Argile Illite : Elle est faiblement dosée en alumine (9%), contient des sels calciques (14%), est riche en fer (près de 9%). Et surtout, elle a un fort bon pouvoir d'absorption, L’illite est donc une excellente anti-oedèmateuse, très conseillée pour les cataplasmes sur la peau, pour éliminer eau et toxines dans les tissus.  Elle est un peu moins reminéralisante que sa cousine du Sud, mais se prend également en voie buccale.
  3. 
Argile Montmorillonite : Elle contient une forte concentration de silice ( 54,67% ), a un pouvoir d'absorption plus faible que l’illite. Ce type d’argile verte est donc très reminéralisante et détoxicante, conseillée pour des cures en interne. Elle s’utilise aussi en cataplasmes.
  4. L’argile blanche ou kaolinite est une argile très douce, et très polyvalente. Elle ne contient pratiquement plus d’acides ferriques. Elle s’utilise aussi bien en interne qu’en externe sur la peau. Sa douceur permet de l’utiliser sur des endroits sensibles, peau et muqueuses réactives.
  5. L’argile rouge est riche en acide ferrique oxydé, ce qui lui donne sa couleur. Riche en minéraux, on peut la prendre en voie buccale mais on préfère souvent son utilisation cosmétique sur la peau, en masque ou en cataplasme.
  6. L’argile jaune est une argile illite. Les acides ferriques oxydés lui donnent sa couleur jaune. C’est une argile douce que l’on utilise plutôt en cosmétique, masque, dentifrice, soins de la peau, du cuir chevelu.
  7. L’argile rose est un mélange d’argile rouge et d’argile blanche. L’argile rose est donc très douce sur la peau et les muqueuses. Elle peut être utilisée pour les cures interne ou sur la peau. Particulièrement recommandée pour les personnes sensibles, les enfants, les fesses des bébés. Pour le soin des peaux réactives, sèches.
  8. L’argile violette est une argile blanche colorée avec des pigments naturels de cette couleur. Utilisation uniquement en externe, en cosmétique, comme ingrédient de produits de maquillage.
  9. L’argile Ghassoul, ou rhassoul, vient du Maroc. Elle est très utilisée pour les soins du corps, gommage, nettoyage, et les soins des cheveux, du cuir chevelu, pour dégraisser, assainir.

 

Comment se présentent les argiles ?

L’argile peut se présenter sous différentes formes, en poudre plus ou moins fine, en morceaux, en pâte humide.

 

  • Les granulés et morceaux :  C’est une forme économique mais moins pratique d’utilisation. Très bien adaptée pour des applications sur la peau  sur des zones étendues et durant de longues durées. Ainsi que pour le soin des chevaux, des gros chiens.  Les morceaux se fragmentent facilement et additionnés d’eau deviennent une pâte fluide au bout de 10 et 20 minutes.
  • Les poudres :  L’argile peut être réduite en poudre fine, surfine et ultra-ventilée. La grosseur des grains de la poudre détermine son degré de finesse.
  • La forme ultra-ventilée, la plus fine, est parfaitement adaptée à un usage interne, en cure ou en prise occasionnelle. Mais on peut aussi l’utiliser pour les soins de cavité buccale, les gencives et sur la peau.
  • La forme surfine est assez polyvalente. En interne ou en externe, elle conviendra parfaitement. Sa dissolution dans l’eau en pâte est rapide. Elle convient pour tous les soins cosmétiques, les soins bucco-dentaires…
  • La forme fine a un grain plus grossier, tout en restant une poudre, et en ayant une dissolution rapide. Elle se prête à tous usages, mais on la réserve quand même à un usage externe, pour cataplasmes, compresses. Elle sera moins économique que les morceaux mais plus facile d’utilisation pour préparer la pâte. Pour des zones du corps localisées, des usages temporaires ou occasionnels, le soin de petits animaux de compagnie.
  • L’argile en pâte : Toute prête, pour les cataplasmes, les compresses, les soins de bouche. La forme pâte est pratique et se garde plutôt bien, à condition de bien reboucher pot et tube. Si elle sèche, il suffit de la ré-humidifier.
  • Les gélules et comprimés :  Les compléments alimentaires pour une utilisation interne facile à base d’argile sont nombreux. Veiller à ce qu’ils contiennent de l’argile avec le moins d’adjuvants possible. Il y a parfois autant d’adjuvants de fabrication, conservateurs, édulcorants, etc., que d’argile. Les comprimés demandent souvent des adjuvants pour lier les grains d’argile. Les gélules sont en principe plus neutres.

Si les produits contiennent d’autres composants comme charbon, propolis, extraits de plantes, il faudra que le pourcentage d’argile soit suffisant !

 

Usages et recettes

Les animaux utilisent instinctivement l’argile pour leur mieux-être !  Ils se roulent dans les boues argileuses pour soigner leurs blessures, leurs sabots, aseptiser et soigner leur épiderme, certains singes avalent de l’argile pour leur système digestif…

De nombreuses grandes civilisations, égyptienne, romaine, grec, celte, les peuples dits primitifs de la nature, ont toujours inscrits l’argile à leur pharmacopée traditionnelle.

 

Les principales propriétés de l’argile :

  1. Un pouvoir d’absorption, principalement par contact direct avec les tissus. La texture interne de l’argile, son étonnante plasticité, lui donnent une réelle efficacité pour résorber rapidement les oedèmes localisée, pour attirer eau et toxines à l’extérieur de l’organisme et soulager les organes excréteurs de l’organisme. Cataplasmes et compresses.
  2. Un pouvoir de fixation. Celui-ci permet à l’argile de se lier facilement avec de nombreuses impuretés et donc de fixer des toxines, des polluants, se trouvant dans le conduit digestif, mais également dans le sang. Dans de nombreux pays pauvres, on utilise depuis toujours l’argile pour purifier l’eau . On mélange l’eau avec la poudre d’argile, celle-ci fixe les impuretés et se dépose au fond en laissant une eau potable. Associée au charbon actif, la poudre d’argile est une merveille de  la nature pour purifier l’eau mais aussi nos intestins, pour constituer un traitement facile, économique et efficace en cas d’empoisonnement, de désordres intestinaux, de présence de parasites. Utilisation en voie buccale, cure d’eau argileuse, soins de la peau.
  3. Un pouvoir de re-minéralisation important. L’argile est riche en silice et en minéraux essentiels dont fer, magnésium, calcium, potassium.. Elle permet ainsi d’apporter naturellement des minéraux importants, d’éviter certaines carences, La silice notamment, en concentration élevée, est un composant essentiel pour tous les tissus organiques, pour des articulations souples et résistantes, des os solides, des vaisseaux sanguins sains, une peau souple et bien hydratée… Elle participe et active les processus régénératifs et est essentiel en prévention comme en traitement. Utilisation en interne comme en compresses, cataplasmes.
  4. Un pouvoir apaisant et aseptisant sur la peau et les muqueuses internes. Une argile de bonne qualité, pure et séchée au soleil a un pouvoir anti-microbien certain. Sans être véritablement antiseptique, elle détruit un certain nombre de germes pathogènes et peut être en complément associée aux huiles essentielles les plus puissantes, lors de besoin d’asepsie importante. D’autre par l’argile apaise, adoucit les muqueuses internes de l’organisme. Elle calme souvent les tissus enflammés. Ses minéraux dont la silice en stimulant lé régénération tissulaire apporte des propriétés réparatrices et donc apaisantes. Très efficace sur l’estomac irrité.
  5. Un pouvoir d’action positive sur l’équilibre acido-basique. L’alimentation trop acidifiante, le mauvais stress, la pollution acidifie beaucoup les organismes et est cause indirecte ou directe de nombreuses pathologies dégénératives. L’argile apporte des minéraux importants pour cet équilibre et contribue à stimuler et faciliter le travail des émonctoires naturels, purifie et élimine. Elle est notamment d’une grande efficacité pour soulager les excès d’acidité dans l’estomac, gastrites, ulcérations et sans effets secondaires. Elle peut s’utiliser en continu aux doses recommandées.
  6. Un pouvoir régénératif et apaisant, anti-inflammatoire, sur les articulations, les muscles, l’ossature. Utilisée depuis toujours pour soigner les articulations sensibles des chevaux, l’argile a largement démontré son action positive pour restaurer plus rapidement une articulation lésée, enflammée, un muscle lésé, fatigué et même une petite fracture. Les cataplasmes d’argile sont à utiliser dans tous les cas pour de nombreux problèmes articulaires, musculaires et osseux, en association à d’autres traitements internes. De plus l’argile est parfaitement compatible avec les huiles végétales et les huiles essentielles pour des actions encore plus complètes et ciblées.
  7. Un pouvoir traitant et préventif grandement efficace pour purifier, protéger, renforcer la cavité buccale et les gencives. On retrouve d’ailleurs l’argile dans la composition de dentifrice naturelle. Elle permet de désadifier la cavité buccale, d’aseptiser légèrement sans agressivité, de soulager et renforcer les gencives et les dents.
  8. Des propretés de protection, d’apaisement de l’épiderme, même pour les enfants, et les bébés. Seule, utilisée en poudre surfine comme un talc naturel, ou associée à des huiles végétales, l’argile est incontournable pour le soin de l’épiderme. On connaît son efficacité pour les masques purifiants sur le visage, mais aussi sur le corps. Elle entre dans la composition de nombreux produits de soins cosmétiques. Elle peut s’utiliser pour apaiser les fesses délicates des bébés lors des changes.
  9. Enfin l’argile est un produit qui associe la terre nourricière et l’eau vivante. Nous sommes issus de la terre et l’eau et c’est la terre qui nous nourrit, l’eau qui nous construit !  Symboliquement mais les symboles sont essentiels, l’argile est le creuset ou nous sommés nés, où la vie est née ! L’argile est forcément importante pour notre bien-être, pour nous aider à restaurer les énergies vitales, les forces naturelles profondes. En plus de ses propriétés matérielles, elle a des propriétés énergétiquesqu’il ne faut pas mépriser, qu’il faut utiliser. L’argile peut nous aider à mieux vivre, à retrouver les forces et les énergies fondamentales, pour nous aider à comprendre d’où nous venons et comment continuer à vivre pleinement dans les milieux naturels qui nous entourent et dont nous faisons partie. Il faut bien sûr utiliser une argile pure et uniquement séchée au soleil !

 

Utilisations et recettes

On utilise principalement l’argile :

  • En cataplasmes sur la peau.

Application d’une couche d’argile épaisse, 2 cm environ, à même la peau ou sur une gaze ou sur un linge très fin, en cas de peau sensible, très irritée, en général à température ambiante, pour une durée de 1 à 2 heures.

Il n’est pas toujours nécessaire de laisser sécher l’argile. Suivant le problème à traiter, le résultat souhaité, on humidifie l’argile pour qu’elle ne sèche pas ou au contraire, on la laisse se déshydrater naturellement.

Il ne faut pas enrober le cataplasme dans un film plastique étanche ou opaque.

L’argile doit respirer et absorber la lumière, voire le soleil.

Il est possible de garder un cataplasme toute la nuit pour des raisons pratiques. L’immobilisation peut d’ailleurs être bénéfique. Pour traiter des traumatismes, des problèmes articulaires, principalement.

Il existe des compresses toutes préparées qu’il suffit d’humidifier en les  trempant dans l’eau et d’appliquer sur la peau. Pratiques et adaptées à certaines utilisations : en urgence, pour entourer un membre, sur le dos, pour les animaux…

En cosmétique, une utilisation courante consiste à faire des masques purifiants, assainissants, sur le visage ou tout autre partie du corps. Associée à une huile végétale pour les peaux sèches et sensibles, c’est un soin cosmétique majeur, efficace et facile. L’argile a un pouvoir absorbant de l’eau et donc peut déshydrater. Ne pas laisser sécher l’argile en masque sur le visage !

 

Indications traditionnelles principales : Oedèmes, rétention d’eau localisée, cellulite, douleurs articulaires, arthrose, lombalgie, tendinite,  douleurs dorsales, foulure, entorse, crampes, fatigue musculaire, rééducation fonctionnelle, fracture nécessitant juste une petite immobilisation, hématomes, crevasses, cicatrices, petites plaies, verrue, certains eczémas, ulcère variqueux, escarre, soins bucco-dentaires, renforcement des dents et gencives, abcès, maux de tête…

Soins cosmétiques et d’hygiène corporelle. masques purifiants, boutons d’acné, bains revitalisants et purifiants, soin du cuir chevelu gras et cheveux gras, pellicules grasses, soins des pieds, cors, pieds gonflés…

 

  • En voie buccale.

Il s’agit de boire la poudre d’argile ou l’eau argileuse. La poudre est délayée dans un verre d’eau pure. Deux possibilités : soit on boit toute l’argile délayée, soit on laisse l’argile se déposer au fond du verre et on ne boit que l’eau argileuse dit souvent « lait d’argile ». Cette dernière solution est conseillée aux personnes sensibles, sujettes à la constipation importante, en début de cure d’argile…

Il ne faut pas consommer de corps gras, huileux en même temps que l’argile, pour ne pas créer de bouchon dans le conduit digestif.

Il est conseillé de boire suffisamment, eau pure, jus de fruit ou thé , tisane.

Indications traditionnelles principales :  Brûlures d’estomac, gastrite, excès d’acidité, mauvaise haleine, diarrhée, gastro-entérite, inflammations stomacales et intestinales, colopathie, syndrome du côlon irritable, intoxication, infection parasitaire, cure d’argile préventive revitalisante, renforcement général, restauration des forces vitales, acidose générale, re-minéralisation, cure de purification, de détoxination…

 

Comment utiliser l’argile sur la peau pour :

  • Les oedèmes, la rétention d’eau localisée, la cellulite…

Appliquer des cataplasmes, des compresses imbibées d’argile.

Durée : 1 à 2 heures. 1 à 2 fois par jour jusqu’à disparition de l’œdème. Pour la cellulite, traitement de 10 jours, puis 10 jours d’arrêt et de nouveau 10 jours. Appliquer en même temps, un mélange huiles végétales/huiles essentielles, en massage après l’application de l’argile.

  • Les douleurs articulaires, arthrose, lombalgie, tendinite, douleurs dorsales, foulure, entorse, crampes, fatigue musculaire, rééducation fonctionnelle, fracture nécessitant juste une petite immobilisation…

Appliquer un cataplasme épais durant 1 heure. 2 à 3 fois par jour, les premiers jours pour un soulagement rapide de la douleur.

Appliquer entre les applications d’argile un mélange d’huiles essentielles anti-inflammatoires et d’huile de callophyle. Et/ou un baume à la grande consoude.

  • Les hématomes, crevasses, cicatrices, petites plaies, verrues, certains eczémas, ulcère variqueux, escarre…

Application locale de cataplasmes d’argile verte, d’argile blanche ou rose pour les peaux très sensibles.

Sur les plaies, escarres, ulcères variqueux, intégrer dans la pâte argileuse, des huiles essentielles traitantes dont la lavande vraie et appliquer l’argile sur une gaze ou un tissu en coton très fin ou autour de l’ulcération, de la plaie. Argile blanche ou verte.

Garder en place de une demi-heure à une heure. 2 à 3 applications par jour.

  • Les soins bucco-dentaires, renforcement des dents et gencives, abcès…

Application de l’argile en pâte sur les joues et dans la bouche, sur la gencive, les dents, les joues (face interne). L’argile va se diluer avec la salive. Cracher les surplus de temps en temps. Il n’est pas gênant d’avaler un peu d’argile. Boire de l’eau fréquemment entre les repas.

On peut réaliser des bains de bouche en diluant une cuillère d’argile verte ou blanche dans un peu d’eau. On peut également ajouter un peu d’argile en pâte à son dentifrice habituel.

Argile blanche, verte, rouge ou jaune.

  • Les maux de tête, sinusite…

Appliquer une compresse imbibée d’argile ou un cataplasme sur le front et garder une demi-heure. On pourra y ajouter 3 gouttes d’huile essentielle de Menthe poivrée. Renouveler 2 à 3 fois dans la journée.

Argile blanche, verte ou rose.

  • Les soins cosmétiques et d’hygiène corporelle. masques purifiants, boutons d’acné…

Appliquer la pâte d’argile, rose, jaune,rouge ou blanche, sur le visage ou sur le corps. Garder en place une demi-heure maximum, en humidifiant légèrement si nécessaire.

Pour les peaux tendance sèches, matures, ajouter une cuillère à café d’huile végétale de soin dans la pâte d’argile et hydrater immédiatement après le masque. Après un nettoyage de peau à l’eau pure ou avec une eau florale. Un masque par semaine, pas plus.

Pour les plus gros boutons d’acné, on peut appliquer un peu de pâte d’argile juste sur le bouton, avec une goutte d’huile essentielle de géranium ou de Tea tree.

Pour réaliser un petit gommage du corps, mêler un peu d’argile en poudre à son savon ou à son gel douche. Ou prendre un bain à l’argile.

L’argile Ghassoul originaire du Maroc est excellente pour cela. C’est une argile très utilisée en Afrique du Nord pour les soins du corps. Pour exfolier, réaliser des gommages doux, assainir la peau.

  • Les bains revitalisants et purifiants…

Mélanger environ 200 à 300g d’argile surfine en poudre à l’eau du bain.

Rester dans l’eau au moins 15 minutes. On peut aussi ajouter des huiles essentielles en n’oubliant pas de les mélanger avant dans un diluant ou dans un peu de lait en poudre.

Argile blanche, jaune ou rose.

  • Le soin du cuir chevelu gras et cheveux gras, pellicules grasses…

Utiliser une argile blanche, rouge ou jaune, ou le ghassoul pour les cuirs chevelus et cheveux gras.

En masque capillaire, laisser en place au moins un quart d’heure avant de rincer et de faire un shampooing doux. Tous les 3 jours ou occasionnellement, suivant les problèmes à traiter.

On peut aussi ajouter un peu de poudre d’argile ou de pâte à la dose de shampooing. Masser très doucement les cheveux, le cuir chevelu sans gratter.

  • Les soins des pieds, cors, pieds gonflés, verrue plantaire…

Appliquer en cataplasmes ou en compresses, sur les zones du pied à traiter. Argile verte ou blanche ou rouge. Laisser en place moins d’une heure ou plus pour les pieds gonfles.

Renouveler chaque jour.

On pourra ajouter à la pâte ou appliquer après l’argile, un mélange d’huiles essentielles/huiles végétales. Huiles essentielles recommandées: Tea tree, géranium, lavande vraie, sarriette (pour une verrue plantaire)… Attention, l’HE de sarriette est agressive sur la peau !

 

 

Comment utiliser l’argile par voie buccale pour:

  • Les brûlures d’estomac, gastrite, excès d’acidité, mauvaise haleine, diarrhée, gastro-entérite, inflammations stomacales et intestinales, colopathies, syndrome du côlon irritable…

Boire chaque matin un verre d’eau argileuse. On pourra boire l’argile ou uniquement l’eau argileuse, en laissant le dépôt d’argile au fond du verre. Il n’y pas de contre-indication à boire l’argile, sauf en cas de constipation sévère, obstruction intestinale.

Diluer une cuillère à café d’argile verte ultra-ventilée ou blanche et la délayer dans un demi-verre d’eau.

En cas de gastrite, acidité stomacale, on prendra l’argile ainsi préparée avant le repas principal.

Il peut être conseillé de commencer par boire uniquement l’eau argileuse puis de au fil des jours de boire toute l’argile contenue dans le verre.

On pourra également associer des huiles essentielles, des extraits de plantes digestives. Ou de la poudre de lithotamne riche en calcium basique.

  • Une intoxication.

Associer la poudre d’argile ultra-ventilée avec du charbon activé en poudre ou en granules. Une cuillère à soupe de chaque dans un verre d’eau. 2 fois dans la journée. Boire beaucoup après quelques minutes.

  • Une infection parasitaire

Faire une cure d’eau argileuse additionnée d’extrait de pépins de pamplemousse (30 gouttes environ) ou d’huiles essentielles de Tea tree ou de Sarriette (2 gouttes). Matin et soir durant 5 à 7 jours.

  • Une  cure d’argile préventive revitalisante, un renforcement général, une restauration des forces vitales, une acidose générale, une re-minéralisation, une cure de purification, de détoxination…

Boire chaque matin durant 20 jours, un verre d’eau argileuse en délayant ou non l’argile.

La préparation se fait la veille, au soir. Délayer une cuillère à café bien pleine d’argile verte ou blanche ou rose ultra-ventilée.

Boire le matin à jeun.

Boire 1 litre d’eau pure dans la journée entre les repas.

Il est souvent conseillé de commencer par boire uniquement l’eau argileuse puis au fil des jours de boire toute l’argile contenue dans le verre.

On pourra additionner l’eau argileuse de 15 à 25 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse ou d’une goutte d’huile essentielle de Tea tree et une goutte d’huile essentielle de Ravintsara. Remplacer Tea tree par thym linalol ou Palmarosa pour les personnes sensibles.









Se connecter automatiquement
Mot de passe oublié ? Cliquez ici
Inscrivez-vous !
Suivez nous sur facebook :
Inscrivez-vous dès maintenant à notre NEWSLETTER







Accueil | Actualités | Fiches conseils | Dossiers | La cuisine santé de Valentine | Bilan de santé | Forum | Glossaire | Annuaire | Index | Contact | Mentions légales | réalisé par Amenothes Conception

Les informations pour un meilleur bien-être relatives à l'usage des plantes médicinales, des compléments alimentaires, des conseils d’hygiène mentionnées sur ce site sont délivrées à titre informatif et ne sauraient en aucun cas se substituer aux diagnostics et aux ordonnances délivrés par les médecins qui sont les seuls habilités à délivrer diagnostics et traitements médicaux thérapeutiques. Santeonaturel.com décline toutes responsabilités en cas d'accident, de lésion ou de préjudice subi par quiconque pratiquerait une automédication ou l’arrêt d’un traitement médical sur la base des informations contenues dans ce site.