Rechercher une fiche conseil
par pathologie :

DIABETE TYPE 2


DIABETE TYPE 2

 Définition - Causes - Symptômes 

Il s'agit avant tout de prévenir et de traiter naturellement le diabète de type 2, non insulino-dépendant. Dans ce type de diabète, le pancréas fonctionne encore et produit de l’insuline. Par contre, l’organisme utilise mal cette insuline et trop de sucre reste dans le sang. Ce diabète est surtout fréquent après 40 ans - quoique de plus en plus fréquent avant cet âge-. Il est lié à une mauvaise hygiène de vie, une alimentation surchargée et déséquilibrée, un manque d’exercice physique, un stress intérieur récurrent. Si l’on cumule ces 3 facteurs, le risque est maximum comme pour le cholestérol.

Remarques

Donc, dans tous les cas, il faut améliorer les 3 facteurs de vie, alimentation et digestion, respiration et stress. On pourra alors associer un traitement plus symptomatique à base de plantes et d’oligo-éléments et si nécessaire de médicaments.

Remarques concernant le diabète type 1 insulino dépendant : lorsque le pancréas fonctionne encore un minimum, il peut être important d’agir sur le stress car un stress psychologique important et non extériorisé est souvent à l'origine de cette auto agression des cellules pancréatiques. Une thérapie psychologique devrait intervenir très vite, associée à un équilibrage  de l’alimentation et de l’exercice physique. Cela n’empêchant pas le traitement allopathique nécessaire car sans production d’insuline, il est impossible à l’organisme de fonctionner correctement.

 TRAITEMENTS NATURELS 
Traitements généraux, de terrain

Traitements naturels du diabète type 2 :

Les plantes et nutriments contre le diabète de type 2

La feuille et la baie de myrtille. La feuille de murier blanc (morus alba). Le myrtillier est irremplaçable pour une bonne gestion du sucre par l’organisme et un pancréas en bonne forme.Utiliser la plante sous toutes les formes, mais surtout les feuilles. Idem pour la feuille du murier blanc.

La tisane de feuilles de myrtillier est très efficace dans un diabète de type gras débutant  - 1 poignée de feuilles pour 1 l. d’eau à faire bouillir 5 mn et infuser 15 mn -. Boire un litre en décoction dans la journée. Ou prendre en gélules de poudre de feuilles, 6 gélulesau moins par jour.

L'extrait de bourgeons de myrtillier potentialise les propriétés des feuilles et de fruits. On prend le macérat de bourgeons en gouttes, en prévention comme en soutien actif de tout traitement

Le gymnema sylvestre, une plante de la pharmacopée asiatique, stimule efficacement l’activité pancréatique et freine l’absorption du sucre au niveau intestinal. A prendre en début des repas principaux en cures longues.

La feuille d’olivier complète l’action de la myrtille et du gymnema, en ayant en plus une action positive sur le stress, la tension nerveuse intérieure

En associant au gymnema, des tisanes ou des gélules de feuilles (fruits) de myrtille entre les repas et des gélules de feuilles d’olivier, on obtient un traitement efficace pour prévenir et régulariser un diabète de type 2 débutant. Une prise de chrome peut s'avérer judicieuse mais n'est pas obligatoire. A voir suivant l’alimentation plus ou moins riche.

La bardane. En plus de ses vertus dépuratives, la racine de bardane est souvent conseillée pour réguler ce type de diabète. Associer les plantes précédentes, du chrome et la feuille d’olivier, plante de traitement pour l’hypertension, sachant l’importance du facteur «stress intérieur». En extraits ou en tisanes concentrées.

La graine de fénugrec est également conseillée, notamment en cas de faiblesse générale comme  fortifiant et pour la régulation du métabolisme des sucres. On l’associe aux plantes précédentes.  La cannelle est utilisée avantageusement pour aider à régulariser le fonctionnement du pancréas en médecine Ayur-védique. On l'utilise surtout préventivement en poudre dans la cuisine. En traitement curatif, choisir des extraits très dosés, en complément d’autres remèdes naturels.

Le chrome. C'est un oligo-élément important pour le fonctionnement pancréatique. A prendre de préférence sous forme bio-disponible comme du picolinate de chrome et aux doses de 100 à 200 microgrammes par jour, pour un effet positif. Une alimentation complète et riche en céréales complètes et cures de graines germées constitue un bon apport.

Enfin, l’huile de son de riz est un complément nutritionnel riche en antioxydants, efficace dans la régulation générale des équilibres lipidiques (cholestérol, triglycérides) et des sucres. On prend cette huile en capsules, en continu durant 6 mois pour commencer.

Les résultats obtenus par ces traitements aux plantes seront constatés et contrôlés médicalement et pourront éviter un traitement médical lourd en effets secondaires.

L’alimentation, notamment en cas d’obésité ou de surcharge pondérale abdominale, doit être rééquilibrée. Manger plus de légumes, de légumineuses et diminuer si nécessaire charcuteries, laitages, pâtisseries, plats cuisinés.... Des crudités ou des potages e légumes 1 à 2 fois par jour. Les graines germées sont  conseillées en cures saisonnières de 3 semaines. Elles contiennent nombre d’oligo- éléments, d’enzymes, de vitamines qui seront bénéfiques à votre pancréas comme à tout votre organisme. La suppression de tous les aliments sucrés n’est pas recommandée. A part, le sucre blanc raffiné en excès.

L’exercice physique est toujours bénéfique. Il améliore la gestion du stress, l’oxygénation du sang et l’utilisation de l’énergie - donc des sucres - par les tissus musculaires. Mais il n’évitera pas une alimentation rééquilibrée. Le stress, comme toujours, est un facteur déterminant. Les tensions nerveuses intérieurs, mal canalisées, brident, crispent les organes digestifs, intestins, estomac foie et pancréas et perturbent ainsi les grandes fonctions physiologiques.

Sur le stress :   les problèmes graves du pancréas se déclarent souvent chez des personnes stressées «intérieurement », qui ne montrent pas leur angoisse, leur colère, leur énervement. Ce qui en fait souvent des personnes plutôt agréables, gentilles, faciles à vivre, mais qui intériorise énormément d'énergie. C’est  une sorte «d’immuno-agression». Changer son caractère est très difficile. Donc, il faut limiter les facteurs de risques cités précédemment, alimentation déséquilibrée et exercice physique insuffisant. Et gérer cette énergie intérieure par certaines thérapies comportementales, artistiques, la sophrologie, l’acuponcture, les massages...  Il est recommandé de prendre préventivement des mélanges de plantes à la fois apaisantes et stimulantes, digestives, parmi lesquelles : mélisse, passiflore, feuilles de myrtille,  feuilles d’olivier, camomille.

Traitements plus ciblés, symptomatiques

Remarques importantes

RESUME DES PRODUITS CONSEILLES
• Régulation des sucres
• Gymnema sylvestre
• Huile de son de riz







Se connecter automatiquement
Mot de passe oublié ? Cliquez ici
Inscrivez-vous !
Suivez nous sur facebook :
Inscrivez-vous dès maintenant à notre NEWSLETTER







Accueil | Actualités | Fiches conseils | Dossiers | La cuisine santé de Valentine | Bilan de santé | Forum | Glossaire | Annuaire | Index | Contact | Mentions légales | réalisé par Amenothes Conception

Les informations pour un meilleur bien-être relatives à l'usage des plantes médicinales, des compléments alimentaires, des conseils d’hygiène mentionnées sur ce site sont délivrées à titre informatif et ne sauraient en aucun cas se substituer aux diagnostics et aux ordonnances délivrés par les médecins qui sont les seuls habilités à délivrer diagnostics et traitements médicaux thérapeutiques. Santeonaturel.com décline toutes responsabilités en cas d'accident, de lésion ou de préjudice subi par quiconque pratiquerait une automédication ou l’arrêt d’un traitement médical sur la base des informations contenues dans ce site.