Rechercher une fiche conseil
par pathologie :

ENDOMETRIOSE TRAITER GUERIR NATURELLEMENT


ENDOMETRIOSE TRAITER GUERIR NATURELLEMENT

 Définition - Causes - Symptômes 

On ignore la cause réelle de l’endométriose qui est une migration de cellules de l’endomètre hors de l’utérus. Au lieu d’être détruite par le système immunitaire, ces cellules prolifèrent.

On note toutefois que le système immunitaire est défaillant et que cette pathologie est favorisée par une carence en fer latente (carence quelquefois associée des règles abondantes et des cycles courts) et une perturbation de l’équilibre hormonal.  Manque de fer, carences alimentaires notamment en protéines de bonne qualité - sous-alimentation de type anorexique ou déséquilibrée -, stress important perturbant l’équilibre hormonal, voilà peut-être bien ce qui va favoriser, en affaiblissant aussi le système immunitaire, l’apparition d’une endométriose.

Remarques

Des carences alimentaires et une bonne dose de stress intériorisée,  une mauvaise hygiène intestinale et vous avez les causes à traiter pour un traitement idéal, qui donnera d’excellents résultats.

 TRAITEMENTS NATURELS 
Traitements généraux, de terrain

TRAITEMENTS DE FOND ESSENTIELS :

Prendre de l’huile d’onagre de bonne qualité de première pression et une capsule d’oméga3. Huile d’onagre, 1 le matin, 2 le midi et 1 le soir. Oméga3 le midi en mangeant.

Prendre également un bon probiotique, soit en poudre en cures de 10 à 14 jours par mois, soit en gélules, matin et soir, 20 jours par mois. Il faut plusieurs milliards de ferments actifs, différents types de germes. Au besoin, pour nettoyer et assainir les intestins souvent encombrés, prendre durant 7 jours un mélange de charbon et de propolis, en gélules, deux fois avec un grand verre d’eau en dehors des repas.

Corriger une  éventuelle carence en fer, très fréquente dans cette pathologie féminine. Attention, le marqueur FERRITINE sur la prise de sang peut être élevé alors que l'on manque de fer. Demander à son médecin et regarder le taux d’hémoglobine, ainsi que la présence de fer dans les globules par des examens complémentaires. L’endométriose peut faire monter la ferritine alors que le fer est très bas. En cas de carence en fer - voir le dossier - prendre 2 à 3 fois par jour 14 mg de fer sous une forme bien assimilable et surtout bien tolérée digestivement,  et ce pendant plusieurs mois au milieu des repas ou 20 mn avant le repas.

En traitement d’attaque anti infectieux, utiliser en interne :

Soit l’extrait de pépins de pamplemousse - 3 fois 20 à 30 gouttes suivant le produit par jour – Toujours diluer les gouttes dans un peu d’eau ; 20 à 30 jours, cure renouvelable sans problème

Soit un complexe d’huiles essentielles antiseptiques en capsules en mâcérat huileux  - 4 fois 1 à 2 gélules par jour – C’est évidemment facile et pratique.  Soit une goutte d’huile  essentielle de sarriette et 1 goutte d’huile essentielle de tea tree sur 1 comprimé neutre avec un peu d'huile d'olive ou diluées dans du miel,  2 à 3 fois/jour.  Et ce durant 10 jours, cure renouvelable éventuellement.

En traitement local : l’extrait de pépins de pamplemousse pourra se diluer dans une lotion d’hygiène intime.

 

Traitements de fond annexes :

Il est conseillé de drainer régulièrement le foie et le système digestif. Surtout en cas de stress et de digestion lente des aliments gras. Utiliser un complexe de plantes amères - artichaut, pissenlit, camomille, curcuma, gentiane. Une cure de 14 à 20 jours, à renouveler autant que nécessaire.

En cas de constipation chronique, prendre un laxatif aux plantes en soirée, à base de racine de rhubarbe ou de cascara ou de bourdaine. En continu, si nécessaire.

Cure de magnésium régulière. Choisir un magnésium bien assimilé et bien toléré digestivement, en cure de 8 à 10 semaines. Par exemple, bisglycinate ou pidolate, citrate de magnésium.  Prendre 300 à 400 mg de magnésium deux fois - matin et après-midi par exemple-.

Le stress se gère au mieux avec les techniques de contrôle de la respiration - Sophrologie, yoga, gymnastiques asiatiques… -  et le sport.  Utiliser aussi les plantes classiques : passiflorevalériane et griffonia, aubépine, sous toutes formes mais de qualité.

 

Correction alimentaire si nécessaire, protocole général : petit déjeuner équilibré apportant des glucides lents, repas principal avec crudités, viande ou poisson et légumes de saison, riz ou millet, quinoa. Un yaourt (pas nécessaire) plutôt le matin ou l’après-midi, fromage de chèvre ou brebis sans excès, matin ou soir. Utiliser de l’huile de colza (olive en cuisson) plus une cuillère à café d’huile de cameline, toujours de 1ère pression à froid.

Si l’intestin est fragile, sensible, irrité, remplacer la farine de blé - pâtes, pain, biscottes, pizzas, tartes… -  par des céréales sans gluten comme le sarrasin, le mais, le riz, la quinoa…   et supprimer complètement  les laitages de vache - éventuellement ceux de chèvre -.

Traitements plus ciblés, symptomatiques

Remarques importantes

RESUME DES PRODUITS CONSEILLES
• Omega 3 6 Huiles onagre Oméga3
• Fer
• Probiotiques







Se connecter automatiquement
Mot de passe oublié ? Cliquez ici
Inscrivez-vous !
Suivez nous sur facebook :
Inscrivez-vous dès maintenant à notre NEWSLETTER







Accueil | Actualités | Fiches conseils | Dossiers | La cuisine santé de Valentine | Bilan de santé | Forum | Glossaire | Annuaire | Index | Contact | Mentions légales | réalisé par Amenothes Conception

Les informations pour un meilleur bien-être relatives à l'usage des plantes médicinales, des compléments alimentaires, des conseils d’hygiène mentionnées sur ce site sont délivrées à titre informatif et ne sauraient en aucun cas se substituer aux diagnostics et aux ordonnances délivrés par les médecins qui sont les seuls habilités à délivrer diagnostics et traitements médicaux thérapeutiques. Santeonaturel.com décline toutes responsabilités en cas d'accident, de lésion ou de préjudice subi par quiconque pratiquerait une automédication ou l’arrêt d’un traitement médical sur la base des informations contenues dans ce site.