Rechercher une fiche conseil
par pathologie :

RECTOCOLITE HÉMORRAGIQUE RCH


RECTOCOLITE HÉMORRAGIQUE RCH

 Définition - Causes - Symptômes 

Il s’agit d’une maladie inflammatoire chronique du côlon et du rectum. Les inflammations provoquent des diarrhées sanglantes, des brûlures rectales, des coliques douloureuses et s’accompagnent parfois de douleurs articulaires, d’infections cutanées, oculaires…

On la classe dans les pathologies auto-immunes, comme la maladie de Crohn qui affecte, elle, des parties plus en amont de l’intestin.

Les causes sont comme pour toutes les maladies auto-immunes plutôt imprécises.

Remarques

En naturopathie, on recherche les véritables causes de la RCH dans les tensions nerveuses intérieures, tensions importantes et profondes, mais aussi favorisées par une mauvaise hygiène de vie, par l'alimentation/digestion et un terrain génétiquement favorable à cette pathologie.

Un traitement global visera donc à apaiser les tensions profondes en même temps que de traiter les symptômes de la rectocolite, au niveau des intestins. Il faut aussi compenser les carences engendrées par  des épisodes de diarrhées chroniques, lesquels épuisent l’organisme.

 TRAITEMENTS NATURELS 
Traitements généraux, de terrain

Produits naturels pour soulager les inflammations du côlon

Une association de propolis de très bonne qualité riche en flavonoïdes, d’argile verte surfine et de poudre de lithothamne, de pollen. On peut prendre ces différents produits ensemble ou séparément. Que ce soit en entretien ou pendant les épisodes diarrhéiques et inflammatoires  à doses plus fortes.

Le charbon actif ne convient pas toujours, surtout en période d’inflammation. On l’utilisera plutôt en prévention, lors de ballonnements, fermentations, diarrhées légères. On peut l’associer à du jus pur de myrtille, édulcoré avec de la stevia ou du xylitol (sucre de bouleau), du sirop d’agave à raison d’un quart de verre 2 à 3 fois par jour.

Boire à volonté des tisanes de fleurs de mauve, de mélisse, de camomille. Parmi les thés, seuls des thés légers contenant très peu de théine, thé Yunnan ou Pu-Erh par exemple.

Fleurs de mauve bio : Mettre en macération quelques fleurs (10 à 15 g) dans 1 litre d’eau tiédie toute la nuit. Le matin filtrer et tiédir légèrement. Boire dans la journée.

Il est important de fairedes cures régulières d’acides gras essentiels oméga 3 et 6 à base d’huile (ou degarum) de poissons des mers froides ou de krill et d’huiles de bourrache/onagre. Huiles de très bonne qualité de première pression à froid. Cures de plusieurs mois, 2 à 3 fois par an.

Un extrait de bromélaïne, une enzyme digestive tirée de la tige d’ananas, a des effets anti-inflammatoires avérés sur les muqueuses intestinales. On l’associe aux autres produits naturels précédents, en prévention mais surtout en cas de poussées inflammatoires

A voir aussi l'extrait de curcuma, sans poivre, mais titré à 95% de curcumine. Pour une action anti-inflammatoire, en cures de 20 jours.

Prendre aux périodes de stress des plantes aux vertus apaisantes comme la passiflore et la griffonia (plante riche en 5HTP), le basilic sacré. A prendre en cures de 20 jours ou ponctuellement en cas de besoin. Ces plantes permettent aussi de mieux dormir.

Les huiles essentielles de petit grain, de camomille romaine,  de mélisse ou de verveine citronnée. En massage externe  sur le ventre, le bas du dos et la plante de pieds. En interne, une à deux gouttes sur comprimé neutre. De une à trois fois par jour. Attention au prix élevé de certaines de ces huiles.

 

CONSEILS GENERAUX

Une alimentation saine et équilibréemais aussi adaptée est bien sûr indispensable

Lors des poussées diarrhéiques, il est quelquefois difficile de bien manger, notamment les fruits et légumes. On retiendra toutefois quelques règlesimportantes :

- Eliminer le plus possible les aliments riches en gluten. Préférez des céréales comme le riz, le sarrasin, la quinoa, le maïs, le millet,  et le minimum  de céréales à gluten comme l’épeautre, l’engrain, le kamut.

- Attention aux produits laitiers de vache. Le moins possible et jamais aux repas contenant des viandes ou poissons.

- Associer viande ou poisson légumes riz par exemple au repas principal.

- N’utiliser que des huiles de première pression et ne pas les chauffer ou très peu (Huile de colza  de préférence ou olive). Eviter les graisses raffinées, hydrogénées (Attention, elles sont partout dans les produits manufacturés, biscottes, pain de mie, barres, gâteaux, plats préparés…). Ajouter chaque jour dans votre alimentation une à deux cuillères à café d’huile de cameline ou de lin.

Probiotiques. Certains ferments lactiques sous forme de probiotiques sont bien adaptés, mais il faut souvent rechercher les bonnes souches qui « vous » conviendront. Pour aider la flore intestinale à se rééquilibrer plus rapidement après les épisodes diarrhéiques.

Pour aider la fonction hépatique, sans accélérer le transit intestinal, utiliser des extraits de chardon marie ou silymarine, de desmodium.  Deux fois par jour avant les repas principaux.

 

Dans ce type de pathologie inflammatoire auto-immune, il semble nécessaire d’aborder le volet psychologique. Pour avoir de plus grandes chances de véritable guérison, on peut envisager une psychothérapie ou se tourner pour apaiser le mental vers la sophrologie, certaines thérapies comportementales. Des émotions passées, mal vécues et refoulées sont souvent à l’origine du problème. On  retrouve les mêmes phénomènes d’auto-agression des muqueuses internes dans  la maladie de Crohn, la sclérose en plaques, la polyarthrite rhumatoïde…

Traitements plus ciblés, symptomatiques

Remarques importantes

RESUME DES PRODUITS CONSEILLES
• Propolis pollen argile lithothamne
• Bromelaïne
• Omega3 6 9







Se connecter automatiquement
Mot de passe oublié ? Cliquez ici
Inscrivez-vous !
Suivez nous sur facebook :
Inscrivez-vous dès maintenant à notre NEWSLETTER







Accueil | Actualités | Fiches conseils | Dossiers | La cuisine santé de Valentine | Bilan de santé | Forum | Glossaire | Annuaire | Index | Contact | Mentions légales | réalisé par Amenothes Conception

Les informations pour un meilleur bien-être relatives à l'usage des plantes médicinales, des compléments alimentaires, des conseils d’hygiène mentionnées sur ce site sont délivrées à titre informatif et ne sauraient en aucun cas se substituer aux diagnostics et aux ordonnances délivrés par les médecins qui sont les seuls habilités à délivrer diagnostics et traitements médicaux thérapeutiques. Santeonaturel.com décline toutes responsabilités en cas d'accident, de lésion ou de préjudice subi par quiconque pratiquerait une automédication ou l’arrêt d’un traitement médical sur la base des informations contenues dans ce site.