Rechercher une fiche conseil
par pathologie :

SCLÉROSE EN PLAQUES OU SEP


SCLÉROSE EN PLAQUES OU SEP

 Définition - Causes - Symptômes 

La sclérose en plaques, maladie inflammatoire du système nerveux central reste encore bien mystérieuse et sans traitements médicaux très efficaces. On pense qu’il s’agit d’une maladie auto-immune, même si une origine virale a été envisagée.

Elle provoque des atteintes graves de la mobilité et souvent du nerf optique. Sans être mortelle, elle raccourcit la vie et surtout est très handicapante.

Rappelons que la sclérose en plaques est une atteinte des gaines de myéline entourant les nerfs, gaine formée principalement d’acides gras.

Cette maladie évolue par poussées, suivies de rémissions qui peuvent durer plusieurs années. On peut donc facilement croire à l’efficacité d’un traitement si on n’évalue pas celui-ci sur plusieurs années. Il suffit de prendre un ou des produits après une phase de poussée, soit pendant une rémission, pour croire la maladie traitée avec succès.  D’où de nombreux traitements naturels proposés, quelquefois fantaisistes, mais toujours onéreux !.

TRAITEMENTS  NATURELS, proposés d’après les travaux et études poursuivies durant  40 ans par Madame Catherine Kousmine, Médecin Suisse.

 TRAITEMENTS NATURELS 
Traitements généraux, de terrain

TRAITEMENTS  NATURELS, proposés d’après les travaux et études poursuivies durant  40 ans par Madame Catherine Kousmine, Médecin Suisse.

Les 3 axes principaux sont :

  1. Une alimentation allégée, équilibrée, riche en aliments vivants, sains, non raffinés, non hydrogénés. Un système digestif et intestinal équilibré, fortifié par les plantes et la gestion du mauvais stress.
  2. Un apport d’acides gras essentiels non hydrogénés, de préférence d’origine végétale, huile d’onagre, de cameline et  de poisson.
  3.  Un apport de vitamines, minéraux et autres nutriments. Principalement, les vitamines A et D3 , celles du groupe B, E et C.  Et les minéraux essentiels que sont le magnésium , le calcium, le fer. . De la lécithine de soja et des phospholipides cérébraux. Eventuellement des acides aminés.
• 1. Pour ce qui est de l’alimentation

On  retiendra surtout l’essentiel du message de Madame Kousmine. Manger sain, un maximum de légumes, de céréales complètes ou semi complètes, de légumineuses. En limitant les viandes et les fromages de vache et autres produits laitiers. Utiliser des huiles de première pression à froid. Elle conseillait l’huile de tournesol, on préférera l’huile de colza et/ou d’olive. C’est surtout la qualité du pressage qui est importante. Et on complètera avec une cuillère à café par jour d’huile de cameline ou de lin. Consommer des noix, amandes, fruits secs divers…Ajoutez des algues marines à vos eaux de cuisson, pour enrichir en iode et autres minéraux.

Nier aujourd’hui l’influence de l’alimentation sur la santé est vraiment une complète fermeture d’esprit et d’une totale mauvaise foi !

Manger sain et équilibré est une nécessité pour tous, malades ou bien-portants, pour les générations futures, pour notre environnement

Par contre, nous pensons qu’il n’est pas « nécessaire » de supprimer catégoriquement toutes graisses saturées,  même celles d’origine animales. Ni d’éliminer toutes les céréales à gluten, tous les produits laitiers. A chacun de trouver son équilibre alimentaire et surtout « digestif »  La qualité des aliments est primordiale, plus que les aliments eux-mêmes.

La digestion est, surtout, essentielle. L’équilibre intestinal va déterminer une bonne assimilation des nutriments nécessaires à l’organisme. Tous les organes de la digestion doivent fonctionner correctement. Estomac, foie-vésicule, pancréas, intestins en bonne forme seront les garants d’une forte vitalité. Et l’autre clé, après l’alimentation,  de ce système est l’équilibre nerveux. La majorité des déséquilibres intestinaux et digestifs viennent de tensions nerveuses intérieures, avec tout ce que sous-entend le mot « stress » si courant dans nos sociétés hyperactives. C’est aussi le point le plus négligé dans les traitements de Madame Kousmine, nous y reviendrons.

Gérer son équilibre digestif et intestinal est très important. Manger plus lentement, respirer plus amplement, pratiquer du sport, des gymnastiques douces, la marche. Prendre des extraits de plantes amères digestives de bonne qualité, des tisanes, des probiotiques et prébiotiques si nécessaire, du charbon activé, de l’argile, de la propolis de temps en temps, etc… (Consulter les fiches correspondantes aux différents problèmes rencontrés, gastrites, acidité, constipation, ballonnements, fermentations, diarrhées, inflammations, colon irritable…) Les compléments et plantes naturelles sont efficaces et sans nocivité pour équilibrer son système digestif.

• 2. Un point essentiel du traitement Kousmine est l’importance mise sur les carences en acides gras essentiels oméga-3 et 6.

Nous conseillons donc l’apport d’acides gras essentiels oméga-6 sous forme d’huile d’onagre de première pression(1500mg par jour). Ajouter  des acides gras essentiels oméga-3, en mangeant des poissons gras et/ou sous forme d’extraits huileux de bonne qualité.

On utilisera une huile de colza de première pression à froid pour la cuisine, en la chauffant le moins possible. L’huile d’olive qui supporte mieux la cuisson  pourra s’utiliser en complément. On adjoindra une grosse cuillère à café d’huile de cameline, de lin, de noix, sans la chauffer. Consommer des noix entières, des amandes.

Et rappelons que les acides gras sont métabolisés au niveau du foie. Donc ne pas hésiter à prendre souvent des plantes amères favorables au fonctionnement hépatique (Feuilles de tiges d’artichaut, chardon marie, camomille, curcuma, desmodium, pissenlit…)

• 3. Les complémentations en vitamines, minéraux, sels minéraux basiques et acides aminés (moins fréquents)

Vitamine C.  En reprenant les dosages de Mme Kousmine, 500mg deux fois par jour, nous préconisons plutôt de prendre les 1000mg en 5 ou 6 prises réparties dans la journée avant ou entre les repas. De préférence choisir une vitamine C naturelle, extraite du camu-camu, de l’acérola, de l’églantier…

Vitamine A et D3. Elles sont très présentes dans les poissons gras. L’huile de foie de morue est le complément alimentaire parfait.  Sinon, on choisira des compléments extraits d’aliments naturels, en général d’huiles de poissons. Une dose matin et midi ou midi et soir. Insister beaucoup sur la vitamine D3.

Vitamine E. La vitamine anti-oxydante des acides gras. A associer aux vitamines A et D. 200UI, deux fois par jour.

Vitamines du groupe B. Sous forme de complexe de bonne qualité ou de levures plasmolysées ou revivifiables. Deux fois par jour. On insistera sur les vitamines B1, B6, B9, B12.

Magnésium. Au lieu du chlorure mal assimilé et très laxatif, utilisons plutôt du carbonate de magnésium fossile ou du magnésium marin.Deux fois par jour, avant ou entre les repas.

Calcium.Utiliser surtout du lithotamne en poudre, qui contient une forte proportion de calcium sous forme basique et bien assimilable. Surtout associé à la vitamine D (Ou l’huile de foie de morue).

Fer. Le grand oublié, qui fait peur en raison de sa mauvaise réputation (voir hémochromatose). Pourtant Mme Kousmine ne l’oubliait pas mais par contre, elle utilisait des injections intraveineuses dés que le fer sanguin était trop bas, (notamment pour les femmes réglées, ou pendant et après les grossesses). Ce que nous déconseillons totalement (voir dossiers fer). Il existe des spécialités naturelles riche en fer et plantes, très efficaces et bien tolérées. En cas d’extrême sensibilité digestive, on prendra de petites doses au milieu des repas. Sinon une dose ½ heure avant les repas principaux. On corrige une carence en fer en prenant son temps et dans la durée. L’injection est rapide mais dangereuse et à renouveler,le fer injecté en excès pourra s’oxyder, notamment au niveau hépatique.

♦ Mme Kousmine prescrivait également pour la SEP des prises de phospholipides cérébraux. Or à l’époque, ces phospholipides étaient extraits de cervelles de bœuf, de porcs. On consommait d’ailleurs fréquemment ces aliments au quotidien. Depuis la maladie de la vache folle, par peur des contaminations virales, on a supprimé ces extraits. On pourra donc utiliser (même si c’est peut-être moins efficace ) de la phosphaditylsérine (le nom scientifique de ces phospholipides) extraite du soja ou d’œuf ou de poissons.

♦ Nous conseillerons aussi de prendre de la lécithine de soja en granules ou en capsules huileuses. Une dose aux principaux repas ou plus.

On corrigera également l’acidité du terrain organique par la prise de minéraux basiques. Des citrates de magnésium, potassium, calcium , phosphore, fer… (voir dossier équilibre acido-basique). On peut contrôler l’acidité des urines avec des petites bandelettes indiquant le pH urinaire. Celui est en général acide le matin et doit remonter à une valeur proche de 7 dans la journée.

Remarques importantes
• Ajoutons à ces conseils, un point important peut-être trop négligé par Mme Kousmine.

La tension nerveuse intérieure, le mauvais stress engendrés par un choc psycho-affectif, colère ou haine refoulée, frustration importante,sont certainement à l’origine du déclenchement d’une SEP. Associés à un terrain génétique favorable, des facteurs environnementaux ou autres. Il sera bon dans tous les cas de suivre une thérapie d’aide psychologique ou comportementale en parallèle aux autres traitements. Psychologue, sophrologue ou autre praticien confirmé seront les bienvenus.

C’est l’ensemble de ces conseils qui peut vous aider à stopper l’évolution d’une SEP, puis à faire régresser la maladie. Bien sûr, cela impose une certaine rigueur, quelques dépenses pour les compléments naturels, mais les résultats sont réels. Mme Kousmine a obtenu durant 20 ans des résultats positifs, régressions importantes et guérisons. Il serait bon de poursuivre sa voie en cherchant à améliorer et prolonger ses traitements. Seuls les résultats comptent, pour les gens qui souffrent.

Traitements plus ciblés, symptomatiques

Voir traitements de terrain.

RESUME DES PRODUITS CONSEILLES
• Acides gras essentiels oméga-3 et 6
• Complexes naturels riche en fer et plantes
• Lécithine de soja en granules ou en capsules huileuses
• Vitamine C - A - D3 - E et B
• Cure de calcium - magnésium







Se connecter automatiquement
Mot de passe oublié ? Cliquez ici
Inscrivez-vous !
Suivez nous sur facebook :
Inscrivez-vous dès maintenant à notre NEWSLETTER







Accueil | Actualités | Fiches conseils | Dossiers | La cuisine santé de Valentine | Bilan de santé | Forum | Glossaire | Annuaire | Index | Contact | Mentions légales | réalisé par Amenothes Conception

Les informations pour un meilleur bien-être relatives à l'usage des plantes médicinales, des compléments alimentaires, des conseils d’hygiène mentionnées sur ce site sont délivrées à titre informatif et ne sauraient en aucun cas se substituer aux diagnostics et aux ordonnances délivrés par les médecins qui sont les seuls habilités à délivrer diagnostics et traitements médicaux thérapeutiques. Santeonaturel.com décline toutes responsabilités en cas d'accident, de lésion ou de préjudice subi par quiconque pratiquerait une automédication ou l’arrêt d’un traitement médical sur la base des informations contenues dans ce site.