Rechercher une fiche conseil
par pathologie :

SYNDROME DE L’INTESTIN IRRITABLE SII COLOPATHIES


SYNDROME DE L’INTESTIN IRRITABLE SII COLOPATHIES

 Définition - Causes - Symptômes 

SYNDROME DE L’INTESTIN (OU COLON) IRRITABLE (SII) - COLOPATHIE FONCTIONNELLE

Ces termes regroupent des troubles intestinaux divers, douleurs, ballonnements, diarrhées, ou constipation, mucus dans les selles. Accompagnés souvent de troubles digestifs, nausées, manque d’appétit, écœurement, régurgitation, lenteur digestive et plus généralement d’une fatigue chronique, de maux de tête fréquents…

Il s’agit de troubles fonctionnelles sans atteintes inflammatoires des muqueuses intestinales. Des saignements, douleurs nocturnes, diarrhées chroniques peuvent laisser soupçonner des pathologies plus graves et demandent des examens complémentaires. Tous ces troubles ne sont pas présents en même temps mais reviennent de manière chronique. La colopathie fonctionnelle ou est plus fréquente chez la femme. Elle débute souvent entre 18 et 25 ans et est fréquente à 35 ans.

Une colopathie fonctionnelle  n’est pas vraiment grave mais ses symptômes gênent beaucoup la vie sociale qui à la longue, peuvent irriter les muqueuses intestinales. On en ignore la ou les causes réelles ou on feint de l’ignorer,  car le stress intérieur est bien sur le facteur premier.

Remarques

En médecine naturelle, on a comme toujours une approche globale de la colopathie. Donc, on active la digestion, le foie, l’estomac, avec des plantes, on régularise le transit et on apaise les spasmes intestinaux avec des compléments et des plantes.

Enfin et surtout, on équilibre l’alimentation en corrigeant les carences éventuelles. Les thérapies de gestion du stress complétent le traitement.

 TRAITEMENTS NATURELS 
Traitements généraux, de terrain

REMEDES NATURELS POUR LES COLOPATHIES

Le gel à boire ou le jus pur d'aloe sont souvent efficace pour améliorer et soulager les colopathies. Il faut commencer avec de petites doses, à prendre avant ou pendant les repas puis augmenter progressivement. jusqu'à prendre 80 à12 ml par jour. En cures régulières ou même en continu.

Une association de propolis de très bonne qualité riche en flavonoïdes, d’argile verte surfine et de poudre de lithothamne, de pollen. On peut prendre ces différents produits ensemble ou séparément. Que ce soit en entretien ou pendant les épisodes diarrhéiques et inflammatoires  à doses plus fortes.

Le charbon actif ne convient pas toujours, surtout en période d’inflammation. On l’utilisera plutôt en prévention, lors de ballonnements, fermentations, diarrhées légères. On peut l’associer à du jus pur de myrtille, édulcoré avec de la stevia ou du xylitol (sucre de bouleau), du sirop d’agave à raison d’un quart de verre 2 à 3 fois par jour, en cas de diarrhée.

Boire à volonté des tisanes de mélisse, de camomille. Parmi les thés, seuls des thés légers contenant très peu de théine, thé Yunnan ou Pu-Erh par exemple..

Utiliser également occasionnellement en association de l’extrait de pépins de pamplemousse pour aseptiser, rééquilibrer et renforcer la flore intestinale.

On peut prendre ces produits séparément ou en complexe de qualité. Sur des périodes de 10 jours, même en préventif. Ou même, tous les jours en continu, une fois par jour. Prendre avant ou entre les repas, 1 à 4, 5 fois par jour, suivant les symptômes.

Les probiotiques peuvent aider à rééquilibrer et renforcer la flore, surtout si l’alimentation n’est pas très bonne et le stress important. En cure de 10 à 20 jours pat mois, le matin à jeun et éventuellement en soirée. D’un produit à l’autre, les souches de ferments probiotiques et les dosages diffèrent beaucoup. Ne pas hésiter à rechercher la bonne formule qui « vous » conviendra.

Les meilleures plantes anti-spasmodiques pour les intestins sont la mélisse, la passiflore, le basilic sacré  et le fenouil ⇒ A prendre sous toutes formes, autant que nécessaire. 2 à 4 doses ou infusions par jour. 

On peut aussi utiliser des huiles essentielles de plantes. Toujours avec les  précautions d’usage et en externe.  En interne, voie buccale,  on utilise de préférence  des gélules pré-dosées contenant plusieurs huiles essentielles anti-infectieuses, calmantes, anti-spasmodiques. Huiles essentielles de ravintsara, lavande vraie, basilic tropical, marjolaine à coquilles, verveine citronnée, mélisse, céleri, coriandre...   En externe, massages circulaires sur le ventre, le plexus solaire, les reins, en diluant ces huiles essentielles dans une huile végétale de jojoba, amande douce ou autre.

COMPLEMENTS NUTRITIONNELS DE TERRAIN

En complémentation, prendre impérativement et régulièrement des acides gras essentiels type oméga-3 et 6 à base de poissons, d’huile de lin, d’onagre, de bourrache...

Le magnésium bien toléré et assimilé reste important. Mais attention aux effets secondaires souvent laxatifs du magnésium ! Le magnésium doit être parfaitement toléré digestivement, pour son assimilation maximale.  Le lithothamne, une algue marine riche en calcium et magnésium (c'est une algue sédimentaire) est douce et alcalinisante. Il y a aussi  la poudre de dolomie, les sels basiques ou citrates. Faire une cure de 3 semaines et si les résultats sont bons, poursuivre 2 à 3 mois ou même prendre en continu.

Contrôler le taux de réserve de fer, le marqueur ferritine sur la prise de sang devant être entre 50 et 100. Ou des symptômes évidents. (Voir dossier carence en fer). Corriger absolument une carence en fer avec des compléments naturels aux plantes dosés physiologiquement et bien tolérés digestivement. Le fer est primordial pendant les grossesses, les allaitements. En complément naturel, il est associé à des plantes et vitamines. On peut aussi l’associer à des protéines dont la  spiruline, une micro-algue d’eau douce.

CONSEILS GENERAUX EN CAS DE COLOPATHIES:

Alimentation :  Attention aux aliments difficiles à digérer, agressifs sur les muqueuses, allergisants !  Les céréales à gluten sont souvent en première ligne. Préférer les céréales sans gluten, sous toutes les formes, qui sont douces pour l'intestin et apportent tous les nutriments nécessaires : Riz, maïs, quinoa, sarrasin, millet, maïs... Préférer les pommes de terre aux pâtes !

Le petit déjeuner est souvent le repas qui pose le plus de problèmes. Les personnes souffrant de colopathie ont souvent du mal à le digérer ou même préfèrent ne rien manger le matin.  Aussi, il est préférable de ne pas forcer le système digestif contracté sitôt levé. Un petit déjeuner léger est conseillé: quelques tartines de pain de sarrasin, de quinoa, de galettes de riz, de la crème de châtaigne, de la purée de sésame blanc, d'amandes blanches, une banane, une tisane, un thé léger, voilà quelques idées.

Manger beaucoup de fruits et légumes est conseillé en diététique mais souvent impossible en cas de colopathie! Ne forcer pas votre corps, Une alimentation à base de céréales sans gluten, citées précédemment, de protéines d'origine animale, de banane, compotes, poires, carottes, de pommes de terre, vous permettra de vivre très bien et sans carence. L'important c'est la digestion des aliments ! Et surtout avoir à au moins un repas des huiles végétales de table de première pression à froid. Huile de colza associée à de l’huile de cameline ou de noix. Répétons-le « Cela ne fait pas grossir et apporte de bons acides gras essentiels qui équilibrent le métabolisme et renforcent tout l’organisme »

Si possible, remplacer café et thé noir par du thé rouge, des tisanes, du thé léger pauvre en théine.

Drainage hépatique. S’il y a des problèmes gastriques, digestion lente, nausées, drainer le foie avec un mélange de plantes amères à base de feuilles de tiges d’artichaut, de curcuma, de camomille…Prendre en gélules ou comprimés si on est rebuté par l’amertume obligatoire des plantes  !  Cure de 10 ou 20 jours, 3 à 4 fois par an. Ou en continu, une fois par jour

La gestion du stress est primordiale, bien sûr, mais toujours le point le plus difficile à améliorer. Un minimum d’exercices physiques, si possible des exercices de relaxation, de yoga, gymnastiques asiatiques pour apprendre à respirer.

On utilise des extraits de plantes pour apaiser et calmer la nervosité.. La valériane et la passiflore sont efficaces. - Contre l’anxiété, les angoisses, de la dépression,  prendre de la griffonia ou du millepertuis, toujours associé à la passiflore.

Traitements plus ciblés, symptomatiques

Remarques importantes

RESUME DES PRODUITS CONSEILLES
• Propolis argile pollen lithothamne
• Omega3 6
• Aloe vera







Se connecter automatiquement
Mot de passe oublié ? Cliquez ici
Inscrivez-vous !
Suivez nous sur facebook :
Inscrivez-vous dès maintenant à notre NEWSLETTER







Accueil | Actualités | Fiches conseils | Dossiers | La cuisine santé de Valentine | Bilan de santé | Forum | Glossaire | Annuaire | Index | Contact | Mentions légales | réalisé par Amenothes Conception

Les informations pour un meilleur bien-être relatives à l'usage des plantes médicinales, des compléments alimentaires, des conseils d’hygiène mentionnées sur ce site sont délivrées à titre informatif et ne sauraient en aucun cas se substituer aux diagnostics et aux ordonnances délivrés par les médecins qui sont les seuls habilités à délivrer diagnostics et traitements médicaux thérapeutiques. Santeonaturel.com décline toutes responsabilités en cas d'accident, de lésion ou de préjudice subi par quiconque pratiquerait une automédication ou l’arrêt d’un traitement médical sur la base des informations contenues dans ce site.