Rechercher une fiche conseil
par pathologie :

LYME (MALADIE DE) BORRELIOSE DE TIQUE


LYME (MALADIE DE) BORRELIOSE DE TIQUE

 Définition - Causes - Symptômes 

Cette infection par une bactérie spirochète du genre borrélia est transmise par les piqûres de tiques.

Les différents symptômes causés par l’infection à la suite d’une piqûre de tique, ou longtemps après, sont regroupés dans ce qu’on a appelé la maladie de Lyme. Toutefois ces nombreux symptômes qui vont de la fatigue chronique, des vertiges à des troubles neurologiques graves ou la fameuse arthrite de lyme sont communs à de nombreuses pathologies. Citons la sclérose en plaques, la poly-arthrite, la fibromyalgie, la fatigue, la dépression, un lupus…Le diagnostic n’est donc jamais facile.

D’autant que la présence de la bactérie dans le sang est très aléatoire et pas évidente à détecter. Les différends tests  (elisa, western blot) ne sont pas totalement fiables.

Remarques

Il est essentiel d’adopter un point de vue naturopathique, systémique, global. Il s’agit avant tout de traiter une infection bactérienne,  après une piqure de tique que l’on n’a pas forcément ressentie sur le moment. En effet, la piqûre de tique n’est pas douloureuse car le parasite sécrète des substances immunodépressives qui endorment la partie du derme qu’il pique. On ne se rend pas toujours compte d’une piqûre de tique.

Un érythème, une petite inflammation peut apparaître de 2 à 30 jours après. Cet érythème prend la forme d’une tache rouge circulaire, quelquefois entourée d’un anneau rouge. Il peut migrer sur la peau à différents endroits du corps et être accompagné de fièvre, de prurit…

On traite donc l’infection dès qu’elle est détectée ou soupçonnée. Bien sûr, plus tôt c’est, plus on est efficace. On utilise des huiles essentielles puissantes anti-bactériennes, de l’extrait de pépins de pamplemousse, voire de l’argent colloïdal, et en parallèle, on renforce du mieux possible le terrain physiologique, le système  immunitaire.

 TRAITEMENTS NATURELS 
Traitements généraux, de terrain

APRES UNE PIQURE

Appliquer sur la piqûre ou sur l’érythème de l’huile essentielle de tea tree et/ou de thym linalol. Et du tégarome Valnet ou du Solvarome. Plusieurs fois par jour, durant 7 à 10 jours.  Appliquer 2 à 3  gouttes pures ou avec un peu d’huile végétale pour les peaux sensibles. On peut ensuite hydrater la peau si elle est très rouge avec une crème au souci (calendula).

Pour les personnes ne pouvant utiliser d’huiles essentielles, appliquer une solution d’argent colloïdal, de 15 à 40 ppm. Ou des gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse.

Par voie interne, prendre les mêmes huiles essentielles. Une à deux gouttes d’huile essentielle sur un comprimé neutre ou diluées avec du miel, trois fois par jour, durant 7 jours; On peut largement  renforcer le traitement interne en utilisant à la place du thym, l’huile essentielle d’origan et/ou celle de cannelle.  1 goutte de chacune, pas plus avec une pointe d’huile d’olive.  Autre possibilité, prendre des capsules d’huiles essentielles prédosées, à doses fortes. Toujours durant 7 à 10 jours.

Ou encore, pour les personnes sensibles aux huiles essentielles, utiliser en interne de l’extrait de pépins de pamplemousse, à doses très fortes, en gouttes, mais toujours diluées.

On pourra encore compléter le traitement en faisant dans les premiers jours après la piqure, de petits cataplasmes d’argile à garder 1/2 heure, sur la zone atteinte. Ensuite on applique les huiles essentielles.

 

EN CAS DE DIAGNOSTIC MALADIE DE LYME BORRELIOSE

Il est bon de traiter la maladie de Lyme de manière globale, en renforçant et en équilibrant le terrain et donc les défenses immunitaires !

Utiliser les remèdes naturels anti-bactériens les plus puissants 

On utilise les mêmes huiles essentielles que celles citées précédemment, pour « après la piqûre ». (Tea tree, thym linalol, origan, cannelle…). Pour les huiles essentielles pures, les prendre 10 jours par mois durant plusieurs mois. Pour les capsules huileuses prédosées, 14 jours par mois.

Pour l’extrait de pépins de pamplemousse, c’est au moins 20 jours par mois

Pour l’argent colloïdal, de 14 à 20 jours par mois.  Il est possible de cumuler plusieurs remèdes naturels anti-infectieux.

Pour renforcer le système immunitaire :

Prendre durant 10 jours par mois, de l’échinacéa en extrait de plante fraîche, concentré. Ou d'autres stimulants naturels du système immunitaire (voir plus loin)

Drainer, activer le foie avec un mélange de plantes amères sans alcool - feuilles de tige d’artichaut, pissenlit, camomille, curcuma, romarin, desmodium…-. Durant 20 jours puis 10 jours par mois durant 3 mois.

Si vous avez tendance à manquer de fer, carence très fréquente chez les femmes. Sur analyse de sang, le marqueur ferritine doit impérativement se situer entre 50 et 100, pour de bonnes défenses immunitaires et éviter toute fatigue chronique. Prendre un fer naturel bien toléré et bien assimilé. bisglycinate de fer ou pidolate ou complexe aux plantes ou encore spiruline enrichie. Un manque de fer ne peut se traiter rapidement, il faut au minimum plusieurs mois, souvent beaucoup plus encore.

Si vous êtes dans une période nerveusement difficile, n’hésitez pas à prendre en cure de 3 mois au moins, des oméga-3  de poisson des mers froides, de très bonne qualité, ou d’huile de lin pour les végétariens stricts. Et associer de l’huile de bourrache/onagre, idem, de haute qualité de pressage. Associer  du magnésium bien assimilable, avec des vitamines du groupe B

Autres produits naturels permettant de renforcer les défenses naturelles, les probiotiques très dosés en ferments, à prendre de 14 à 20 jours par mois. Du bêta-1.3 glucane, durant 2 mois. Des extraits de champinons asiatiques, Shiitaké, reishi, Maîtaké, durant 3 mois. Vitamine D3 en cas de carence importante (elle est présente dens les huiles d poisson); Prendre 1000 à 2000 UI par jour  durant 6 mois.

Antioxydants classiques, vitamines naturelles  C, E, A (ou bêta-carotène) et Zinc, Sélénium. L-glutathion, acide alpha-lipoïque. En cures régulières de 2 à 3 mois ou en continu, 20 jours par mois.

En cas d’arthrite du genou ou d’autres articulations :

Faites une cure de 8 à 12 semaines d’harpagophytum ou griffe du diable et/ou de curcuma fort. On peut associer le cassis, la reine des prés, l’ortie. Eviter les préparations alcooliques pour l’harpagophytum. Et prendre en parallèlre de l'hydrolysat de collagène marin, durant plusieurs mois, matin et soir, 10 mn avant les repas.

Traitements plus ciblés, symptomatiques

Remarques importantes

RESUME DES PRODUITS CONSEILLES
• Huiles essentielles anti-infectieuses
• Epp
• Renforcement des défenses







Se connecter automatiquement
Mot de passe oublié ? Cliquez ici
Inscrivez-vous !
Suivez nous sur facebook :
Inscrivez-vous dès maintenant à notre NEWSLETTER







Accueil | Actualités | Fiches conseils | Dossiers | La cuisine santé de Valentine | Bilan de santé | Forum | Glossaire | Annuaire | Index | Contact | Mentions légales | réalisé par Amenothes Conception

Les informations pour un meilleur bien-être relatives à l'usage des plantes médicinales, des compléments alimentaires, des conseils d’hygiène mentionnées sur ce site sont délivrées à titre informatif et ne sauraient en aucun cas se substituer aux diagnostics et aux ordonnances délivrés par les médecins qui sont les seuls habilités à délivrer diagnostics et traitements médicaux thérapeutiques. Santeonaturel.com décline toutes responsabilités en cas d'accident, de lésion ou de préjudice subi par quiconque pratiquerait une automédication ou l’arrêt d’un traitement médical sur la base des informations contenues dans ce site.