Rechercher une fiche conseil
par pathologie :

SINUSITE SOULAGER GUERIR UNE SINUSITE CHRONIQUE


SINUSITE SOULAGER GUERIR UNE SINUSITE CHRONIQUE

 Définition - Causes - Symptômes 

La sinusite est l’inflammation des muqueuses des 4 paires de cavités situées dans les os du visage. Elle est le plus souvent d’origine virale ou allergique ou due à des polypes nasaux. Elle peut être aigue et dans ce cas disparaître en quelques semaines ou devenir chronique et persister durant des mois. En général, une sinusite aigue revient 2 à 3 fois par an. Souvent durant des périodes de fatigue, de surcharge digestive.

Les antibiotiques inefficaces dans la plupart des cas. 

Les cavités des sinus communiquent avec la paroi nasale et donc les rhinites mal soignées peuvent engendrer des sinusites, notamment chez les enfants. Les infections dentaires peuvent également se propager aux sinus et provoquer une inflammation. Dans ces derniers cas, on traite évidemment l’infection bactérienne, cause de la sinusite.

Remarques

En naturopathie, on en revient d'abord à l’état général. Une sinusite aigue ou chronique doit se traiter en fortifiant l’état général et le système immunitaire. Qu’elle soit virale ou allergique. On commence toujours par un drainage digestif, hépatique, en allégeant l’alimentation, en drainant le foie avec des plantes amères.

On utilise des huiles essentielles en interne et en externe. De l’extrait de propolis pourra compléter l’action des huiles essentielle et des remèdes naturels pouvant stimuler et renforcer le système immunitaire.

En cas d’allergies, compléter avec la fiche conseil allergie.

 TRAITEMENTS NATURELS 
Traitements généraux, de terrain

Recette avec radis/artichaut, élixir du Suédois et EPF de camomille

Prendre le matin et le midi une dose d’un extrait de radis noir/artichaut et le soir une dose diluée de 15 ml d’élixir du suédois le soir. Elixir à 17°5 d'alcool.

Et prendre  25 à 30 gouttes diluées dans de l’eau tiède d’un extrait de plante fraîche de camomille romaine ou matricaire (EPF) et ce, 3 fois par jour entre les repas.

Recette avec harpagophytum/pissenlit/curcuma titré

Prendre un extrait liquide d’harpagophytum et de pissenlit. Une dose 4 à 6 fois par jour les premiers jours, avant et entre les repas. Pour calmer rapidement l’inflammation. Un extrait de curcuma titré en curcumine (95%) peut remplacer l’harpagophytum ou s’associer avec. Boire suffisamment entre les repas, infusions de camomille, mélisse, anis fenouil par exemple.

Compléter en appliquant des huiles essentielles sur les zones douloureuses.

Recette avec Artichaut/radis noir, MSM et Bromélaïne

Prendre le matin et le midi avant le repas une dose d’un extrait de radis noir/artichaut et une dose en soirée. Une dose de MSM, un composé soufré deux fois par jour entre les repas et un extrait de bromélaïne titré aux deux repas principaux.

Comme anti-infectieux :  Propolis pure et extrait de pépins de pamplemousse Epp

S’il est besoin d’utiliser un anti-infectieux, il est conseillé de mâcher plusieurs fois par jour un extrait pur de propolis. Propolis en tablettes ou granules ou en comprimés concentrés à sucer.

Ou prendre lextrait de pépins de pamplemousse ou Epp qui est facile à utiliser, dilué dans un peu d’eau. On garde un peu la solution en bouche avant d’avaler.

Avec les huiles essentielles en usage interne et externe.

En interne :  utiliser les huile essentielles anti-infectieuses de ravintsara, de tea tree, de thym linalol ou thujanol, de romarin à cinéole.   Voir dossier pour affiner le choix de 2 huiles.

Par exemple : une goutte de ravintsara  plus une goutte de romarin cinéole sur un comprimé neutre 3 fois par jour durant 7 jours. Puis une fois par jour durant 7 jours.

En externe :  utiliser les huiles essentielles de marjolaine à coquilles, de menthe poivrée en application  sur les zones douloureuses. L’huile essentielle d’eucalyptus citriodora est aussi un bon anti-inflammatoire.  

Il existe des roll-on renfermant ces huiles essentielles pratiques et faciles à utiliser.

Sinon, avec les huiles essentielles pures, appliquer 2 à 3 gouttes (en ne touchant jamais les yeux surtout) sur la zone du visage douloureuse, en insistant (massage plus prononcée) ensuite derrière les oreilles en descendant sur la nuque. Ajouter quelques gouttes d’une huile végétale pour adoucir la peau. Renouveler 3 fois par jour ou plus au début puis diminuer à mesure des améliorations.

Conseils généraux :

Alléger l’alimentation  en féculents (notamment pâtes, pain… ), en produits laitiers de vache (suppression durant 10 jours en cas d’inflammation), en graisses hydrogénées raffinées (attention l y en a dans de nombreux produits manufacturés, plats préparés, toutes les huiles non pressée…).

Drainer régulièrement le foie et les intestins durant 10 à 20 jours avec un cocktail de plantes amères pour le foie, dont le radis noir et la feuille de tige d’artichaut... Une dose matin et midi avant le repas et après le repas du soir

Au besoin, en cas de constipation, prendre  un complexe de plantes laxatives en soirée, avant le coucher, à base de racine de rhubarbe ou de bourdaine, par exemple.

Traitements plus ciblés, symptomatiques

Remarques importantes

RESUME DES PRODUITS CONSEILLES
• MSM Bromelaine Curcuma
• Huile essentielles de menthe poivree marjolaine
• Radis noir artichaut







Se connecter automatiquement
Mot de passe oublié ? Cliquez ici
Inscrivez-vous !
Suivez nous sur facebook :
Inscrivez-vous dès maintenant à notre NEWSLETTER







Accueil | Actualités | Fiches conseils | Dossiers | La cuisine santé de Valentine | Bilan de santé | Forum | Glossaire | Annuaire | Index | Contact | Mentions légales | réalisé par Amenothes Conception

Les informations pour un meilleur bien-être relatives à l'usage des plantes médicinales, des compléments alimentaires, des conseils d’hygiène mentionnées sur ce site sont délivrées à titre informatif et ne sauraient en aucun cas se substituer aux diagnostics et aux ordonnances délivrés par les médecins qui sont les seuls habilités à délivrer diagnostics et traitements médicaux thérapeutiques. Santeonaturel.com décline toutes responsabilités en cas d'accident, de lésion ou de préjudice subi par quiconque pratiquerait une automédication ou l’arrêt d’un traitement médical sur la base des informations contenues dans ce site.